work.master  
 

 

 

 

 

 


 

Répétition

Après nous être intéressés les années précédentes à la question du « format », nous réfléchirons cette année au problème de la « répétition ». Le principe de la répétition doit nous aider à comprendre une certaine temporalité de la pensée et des pratiques artistiques contemporaines, tout comme le format nous permettait de nous situer par rapport à la question moderne de la forme. Cette fois, c’est par contraste avec l’idée de progrès que s’engagera la réflexion. Non pas pour relancer le thème de la « postmodernité » mais pour continuer de donner un peu de contenu à notre « contemporanéité »,  notion qui, à première vue, semble creuse comme une béquille bien trop légère pour soutenir la conscience confuse de notre temps ou de notre « actualité ».

« Seule la nouveauté est lassante », écrit Kirkegaard. Voilà une première piste : quel rapport réactif au « nouveau » la répétition met-elle en jeu, quel signe d’une autre modernité inscrit-elle, en rupture avec une certaine conception linéaire du temps ?

Retour du fait, reprise du discours ou réitération de l’action, la répétition renvoie, en un sens très large, à la préparation de la représentation théâtrale classique autant qu’à un mode anti-théâtral de performance ; elle est le rythme de la tradition rituelle ou de l’habitude sédimentée, mais aussi la condition d’une variation ou d’une transformation ; elle structure le mythe de l’éternel retour nietzschéen autant que la reconstitution d’une scène de crime ; elle fait revenir les images comme des fantômes et scande le rappel des modes anciennes ; elle est le symptôme d’une compulsion névrotique pour la psychanalyse, autant que la conscience heureuse d’une existence libre selon une certaine philosophie… Il nous faudra discriminer entre ces différents sens et usages du terme de répétition pour répondre à notre question de façon consistante.

Nous puiserons pour ce faire dans des occurrences artistiques et philosophiques multiples de la répétition, telles que les champs de l’art et de la pensée les ont mises en œuvre et conceptualisées à partir du XIXème siècle en particulier. Nous examinerons les reprises de cette question jusque dans ses formes les plus récentes. Comme par exemple chez Gilles Deleuze à travers la théorie qu’il développe dans Différence et répétition, ou encore en examinant la pratique dite du re-enactment.

 

 

 
 

  

->Imprimer

 

AltModele2