WORK.MASTER
PRATIQUES ARTISTIQUES MULTIPOLAIRES
      
   

 

WORK.MASTER

Work.Master is devoted to contemporary artistic practices. It is organized around projects, developed by students together with artists, curators, writers, art critics, researchers… Rather than offering a formatted curriculum, Work.Master proposes a heterogeneous programme. Work.Master aims to adapt to the sensibility of each personality it gathers, to the inventiveness of each methodology it helps to build, and to the non-orthodox, emancipated propositions of its students. It is the ambition of the Work.Master to support the development of highly personal languages and questions around what it means to produce art today.

The course offers various Labzones, experimental and collective situations that are created to help craft steady relationships between the students, visiting teachers and faculty members. These are not just temporary encounters but exchanges that will last during the course of the two-year programme and often beyond that. The idea is to be able to wander and ponder, to take walks and trips, to extend conversations beyond their reasonable length, to produce books, exhibitions, and many other formats apt to challenge the conditions of reception and production of art, to get involved with Geneva's art scene and to present one's work and various projects both locally and internationally. 

In the same spirit, Seminars are led by different teachers who are theorists, curators or artists, all coming from various backgrounds. They enrich and complete an educational philosophy that aims to place the development of students' practices at the centre of the curriculum and to shape artistic positions that are supported in the form of text, critique, and writing in general as well.

Besides promoting discursive formats and modes of communication, Work.Master also conceives its pedagogical role as one of producer, in collaboration with local and international institutions, independent spaces and selected individuals. Past and recent projects include, among several others: Making TV-shows with the artist Vaginal Davis; working on an information and archive centre at the Centre Griseldis Réal with Olga Rozenblum; A performance by students for the closing days of Mai-Thu Perret’s exhibition The Blazing World at Spike Island in Bristol; Making and performing a Dance piece with the choreographer Mårten Spångberg, a documentary on la HEAD with the artist Morag Keil, or a study trip and performance with the artist Anthea Hamilton to Kunstnernes Hus, Oslo; making a movie together with the artist Lili Reynaud Dewar in Rome or in Marfa, Texas; creating and launching the magazine Pavillionesque #2 with the artist Paulina Olowska; A study trip with writer and editor Catherine Chevalier from May Magazine, building of a functional canteen with the artist Marie Angeletti to serve daily lunch to the whole department at a reasonable price, fully run by students, or making of the movie Radical Chic together with the artist Verena Dengler in between Vienna and Geneva, as a few examples.


Le programme Work.Master est consacré aux pratiques artistiques contemporaines. Il s'organise autour de projets, développés par les étudiant-e-x-s en collaboration avec des artistes, des curateuricexs, des écrivain-e-x-s, des critiques d'art, des chercheur-e-x-s... Plutôt que d'offrir un cursus formaté, Work.Master propose un programme hétérogène. Work.Master entend s'adapter à la sensibilité de chaque personnalité qu'il rassemble, à l'inventivité de chaque méthodologie qu'il aide à construire, et aux propositions non orthodoxes et émancipées de ses étudiant-e-x-s. L'ambition du Work.Master est de soutenir le développement de langages et de questionnements très personnels autour de ce que signifie produire de l'art aujourd'hui.

Le cours propose plusieurs Labzones, des situations expérimentales et collectives qui sont créées pour aider à établir des relations stables entre les étudiant-e-x-s, les enseignant-e-x-s invité-e-x-s et les membres du corps enseignant. Il ne s'agit pas de rencontres temporaires, mais d'échanges qui dureront tout au long du programme de deux ans et souvent au-delà. L'idée est de pouvoir réfléchir, de faire des promenades et des voyages, de prolonger les conversations au-delà de leur durée raisonnable, de produire des livres, des publications, des expositions, et bien d'autres formats aptes à remettre en question les conditions de réception et de production de l'art, de s'impliquer dans la scène artistique genevoise et de présenter son travail et divers projets tant au niveau local qu'international. 

Dans le même esprit, les Séminaires sont animés par différents enseignant-e-x-s, théoricien-ne-x-s, conservateurice-x-s ou artistes, touxtes issu-e-x-s d'horizons divers. Ces personnes enrichissent et complètent une philosophie éducative qui vise à placer le développement des pratiques des étudiant-e-x-s au centre du cursus et à façonner des positions artistiques qui s'appuient sur le texte, la critique et bien entendu l'écriture en général.

Outre la promotion de formats discursifs et de modes de communication, Work.Master conçoit également son rôle pédagogique dans une dimension protectrice, en collaboration avec des institutions locales et internationales, des espaces indépendants et des individus sélectionné-e-x-s. Les projets passés et récents comprennent, entre autres, les éléments suivants : la réalisation d'émissions télévisées avec l'artiste Vaginal Davis ; la création d'un centre d'information et d'archives au Centre Griseldis Réal avec Olga Rozenblum ; une performance réalisée par des étudiant-e-x-s pour les derniers jours de l'exposition The Blazing World de Mai-Thu Perret à Spike Island à Bristol ; la réalisation et la représentation d'une pièce de danse avec le chorégraphe Mårten Spångberg, un documentaire sur la HEAD avec l'artiste Morag Keil, ou un voyage d'étude et une performance avec l'artiste Anthea Hamilton à Kunstnernes Hus, Oslo ; la réalisation d'un film avec l'artiste Lili Reynaud Dewar à Rome ou à Marfa, au Texas ; la création et le lancement du magazine Pavillionesque #2 avec l'artiste Paulina Olowska ; un voyage d'étude avec l'écrivain et rédactrice Catherine Chevalier de May Magazine, la construction d'une cantine fonctionnelle avec l'artiste Marie Angeletti pour servir un déjeuner quotidien à tout le département à un prix raisonnable, entièrement géré par les étudiant-e-x-s, ou la réalisation du film Radical Chic avec l'artiste Verena Dengler entre Vienne et Genève, pour ne citer que quelques exemples.



cc  10.2021 Work.Master :: info(at)workmaster.ch

, http://www.workmaster.ch HEAD HAUTE ECOLE D'ART ET DE DESIGN GENEVE, http://www.hesge.ch/head