work.master  
 

 

 

 

 

 


 

KILOMETRES 1723

Pour cette année, le fonctionnement sera différent et plus léger : Nouvelle année, nouvelle formule, nouveau groupe : c’est depuis un ancrage photographique et éditorial que nous souhaitons vous inviter à agir, réagir, commenter, contribuer dans la revue KILOMETRES ou en contre point. Invité-é-s, rencontres, cas d’études, interviews, banquets sont autant de possibles que nous mettrons en place pour la faire exister, circuler et la défendre.

C’est à chacun des membres du groupe d’insuffler la revue de ses préoccupations, ses convictions, ses pratiques, ses scènes. Ce qui nous motive, c’est de penser, moduler et faire ensemble les coulisses d’une revue imprimée, allant de ses enjeux, sa ligne éditoriale, ses adresses jusqu’à sa diffusion et son économie.

1723 s’articule sur deux axes : un fixe et un variable, autour d’une collaboration avec l’Ecole nationale supérieure de la photographie d’Arles (ENSP). Cette revue compte déjà trois numéros. Chaque année, une nouvelle équipe par école prend le relais pour entretenir cette collaboration qui s’inscrit sur une durée. Dans un premier temps, il s’agira d’échanger à propos d’un corpus de textes proposés durant des rendez-vous collectifs, uniquement entre les étudiants de la HEAD-Genève et son équipe enseignante. Chacun-e est invité-e et libre d’alimenter ces rendez-vous au travers de sa pratique et de ses convictions artistiques. C’est autour de ces séances réflexives que se développeront les envies et idées pour la réalisation et production de la revue, pour de nouveaux journaux que la HEAD prendra en charge, pour la réalisation d’inserts (sous forme variée de différents types d’impression) ou des contributions pour et dans les numéros que l’ENSP va réaliser cette année. En bref et au-delà de ces séances de discussion tous les membres du groupe sont invités dans l’atelier micro-édition et au Pool Photographie à tester et réaliser inserts ou nouvelles revues.

Dans un second temps, et selon des temporalités variables, l’équipe de ce Lab.Zone pourra programmer et planifier la diffusion de la revue dans différents lieux en Suisse et en France. Ces lancements feront l’objet d’invitations de journalistes, d’artistes, curateurs ou encore de critiques.

 
 

  

->Imprimer

 

AltModele2