WORK.MASTER
PRATIQUES ARTISTIQUES MULTIPOLAIRES
      
   

 

Niels Trannois Lab.zone – PERMAPEINTURE

Il s’agira, à travers ce Lab.zone d’envisager les aspects extensifs et versatiles de ce medium.

- Permapeinture n’est pas un programme spécifique, mais plutôt une construction, ensemble et de façon rhisomatique, de ce que peut embrasser la peinture aujourd’hui. 

- Le terme de Permapeinture (aussi detestable puisse-t-il être) envisage la pratique pictural comme une substance active, sensible à l'environnement (culturel, politique, social) dans lequel elle s'inscrit, à l'époque où elle se construit. 

- identifier les agents de représentation actifs dans le travail, qu'est ce qui le pénètre?, le nourrit? du principe de fluidité où la pratique sans cesse se reconstruit, se réévalue car résolument perméable au monde.

- La peinture, mue par ce principe de fluidité (autant conceptuel que formel) et de perméabilité est non-seulement sensible à la pensé qui sous-tend le projet pictural, mais aussi au contexte qui l’engendre.

- Dés lors tout événement qui active de la pensé devient une matière sensible qui peut être prise en charge dans le projet pictural, actant qu'une peinture va à rebours de ce qu’une image peut être, il en va d’une éthique de la perception et d’appréhension par le regard, de faire cette distinction. 

- Permapeinture, ou la figure de l’évitement de l’écueil réactionnaire (Zombie), dés lors que la pensée devient un standard, et que les formes qu’elle engendre se complaisent dans la reproduction de ce standard à l'infini…(une armée de Zombies)

- Etudes de pratiques picturales, visites d’expositions, lectures relatives à la peinture, sessions critique individuelles et en groupe…

- Peintres et non peintres sont les bienvenus dans ce Lab.zone

 

English version:

PERMAPEINTURE

The aim of this Lab.zone will be to consider the extensive and versatile aspects of this medium.

- Permapeinture is not a specific programme, but rather a construction, together and rhisomatically, of what painting can embrace today. 

- The term Permapeinture (as hateful as it may be) consider the practice of painting as an active substance, sensitive to the environment (cultural, political, social) in which it takes place, at the age of its construction. 

- To identify the agents of representation active in the work, what penetrates it?, what nourishes it?, from the principle of fluidity where the practice is constantly reconstructed, reevaluated as consequence of its permeabilty to the world.

- Painting, driven by this principle of fluidity (both conceptual and formal) and permeability, is not only sensitive to the thinking behind the pictorial project, but also to the context that engenders it.

- From then on, any event that activates thought becomes a sensitive matter that can be dealt with in the pictorial project, since a painting goes against what an image can be, it is a matter of an ethic of perception and apprehension by the gaze, to make this distinction. 

- Permapeinture, or the figure of the avoidance of the reactionary pitfall (Zombie), as soon as thought becomes a standard, and the forms it generates become complacent in the reproduction of this standard to infinity...(an army of Zombies)

- Studies of pictorial practices, visitng exhibitions, lectures related to painting, individual and group critical sessions...

- Both painters and non-painters are welcome in this Lab.zone.



cc  12.2020 Work.Master :: info(at)workmaster.ch

, http://www.workmaster.ch HEAD HAUTE ECOLE D'ART ET DE DESIGN GENEVE, http://www.hesge.ch/head