work.master  
 

 

 

 

 

 


 

Le premier homme fut un artiste

(Barnett Newman)

Nous nous sommes arrêtés l’année dernière sur l’étude de dispositifs (électro-) magnétiques utilisés à des fins de guérison ou de protection, que ce soit le fait d’artistes ou de scientifiques, et interrogés sur la survivance dans la pensée moderne du vieux concept philosophique de vitalisme, cette croyance en une énergie unique, qui serait préexistante à tout vie et qui constituerait l’unité fondamentale du vivant et du non vivant.  

Notre exploration des zones cognitives liminales de la création nous portera cette année à aborder des artefacts et/ou œuvres d’art sous le prisme anthropologique. Pourquoi la création serait-elle inhérente à la condition humaine ? A quoi sert-elle ? Quels gestes et quelles formes artistiques produit-elle ? La notion de « pratique » guidera notre recherche et permettra de renouveler notre approche de l’histoire de l’art.

 
 

  

->Imprimer

 

AltModele2